Ecrit par Mordicus!

--

Chers amis, estimés collègues, chers étudiants, chers lecteurs, chers bourgs.

J'aime les titres pompeux. Ce goût bombastique m'est venu de la lecture assidue du magasine Science et Vie pendant 3 bonnes années, après quoi un court passage en clinique de désintoxication ne m'en a pas guéri, comme vous pouvez le constater.
Rétro-galino-ovoïdité: Voyages aux commencements.
Ça sonne bien, non?
Bref.

Le QDOODLPEVLP (ça se prononce comme ça s'écrit, c'est-à-dire mal.[Bon, disons « queudoudeulpeuveulpe »]) est une discipline qui a pour mission de chercher une réponse, s'il en existe bien une, à une question tautologique fondamentale dont la simple mention fait trembler jusqu'à ses confins les plus obscurs les frêles bases de l'humanité, que dis-je, de l'existence elle-même!(-1)
Trouver la réponse à cette question, ce serait à jamais vaincre par la brillance de l'intelligence humaine le noir spectre de la Mort même!
Mais je m'emporte à faux.

La question est la suivante:

Qui De l'Œuf (gallus prezygoticos ) Ou De La Poule (gallus domesticus) Est Venu Le Premier?(0)

En voilà, une colle.(1)
Cette interrogation existentielle a nargué les scientifique de tous temps.
Déjà l'art pariétal du Paléolithique supérieur traduit dès ses premières expressions, comme à la grotte Chauvet (31 000 ans avant Desproges) un sens de l'observation aigu de l'anatomie de la poule.
Ce sont bien là les prémisses d'une réflexion millénaire qui occupera à jamais les savants et les ménagères de plus de 40 ans.
Les grecs aussi cogitaient, mais de toute façon ils savaient faire que ça. Sauf Plutarque. Ils y ont tous réfléchi, mais pas Plutarque, hier.
Spine osa, lui aussi.

Oh, je sais, nombre d'entre vous seraient prompts à répondre « 42 !»
Je demanderai à mes éminents collègues duoquadragiesologues de se pencher plus avant sur la question, mais avouez que comme réponse, ça la fout mal.
C'est comme si je demandais:

«- Qui de l'œuf ou de la poule est venu le premier?
-Oui. »

Ça ne nous aide pas.
Bref.

Je conçois que la question est déroutante. Le commun des mortels aurait tendance à répondre: « Qu'est-ce que je m'en branle ?! ».
C'est là le lourd fardeau des hommes (2) de science – et Owen (3) ne me contredira pas sur ce point – que de s'investir dans des recherches qui n'intéressent qu'eux et une poignée de laborantins arrivistes lèche-culs.

Mais les scientifiques ne sont pas des pleutres, ah ça non!
Ce sont même des casse-cous intrépides, qui manient des éprouvettes et des paradoxes sans même suer du dos!
En vérité, je vous le dit, on n'encule pas une poule sans casser de œufs.

Certains spécialistes affirment que chercher une réponse à ce problème fondamental, c'est s'attaquer à la trame de la fabrique de la réalité.
Ils avancent qu'au moment de trouver une réponse, l'univers entier se renversera sur lui-même comme une crêpe (ou un pancake, pour les scientifique anglo-saxons), inversant l'ordre des choses, juste pour qu'on ait tort.
Nous allons voir ci-dessous s'affronter deux camps: ceux qui disent que oui, et ceux qui disent que non.


« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », nous disait Anaxagore de Clazomènes.(4)
La Loi de la Conservation tendrait à nous rassurer: il n'existe pas de réponse à la Queudoudeulpeuveulpe.
De la même manière que « C'était mieux avant » existe depuis la nuit des temps, l'œuf et la poule étaient là en même temps. Ou n'étaient pas.
Peut-être sont ils apparus simultanément, la première poule couvant le premier œuf?
La théorie de la relativité(5) nous propose une autre version: la poule et l'œuf sont des concepts inventés par l'homme, qui y a ajouté un lien de cause à effet.
Ou encore la physique quantique, qui nous permet de dire que l'objet 1 est À LA FOIS la poule et l'œuf.
Bref.


Une étude récente (42) nous pousse à croire tout le contraire.
Elle dit que c'est l'œuf.
Et puis alors lui y dit qu'y s'en fout.
Alors elle elle répond qu'elle s'en fout aussi.
Et alors lui y dit Oui, mais alors et les paradoxes avec les lois physiques?
Et elle elle dit S'toi l'paradoxe.

Or, rendez-vous compte!
Prouver qu'il existe une réponse à la Queudoudeulpeuveulpe, c'est contredire des lois physiques séculaires! C'est étayer des théories de complot extraterrestre; c'est donner raison aux cons qui croient encore à la véracité du récit d'Adam et Ève; c'est, enfin, filer un point de plus pour cette stupide théorie du Big Bang.
Bref, c'est admettre qu'il y a un début aux choses.
Et admettre qu'il y a un début, c'est admettre qu'il y a une fin.
Et ça je suis pas d'accord, d'abord.
Bref.


Voilà, avec toutes ces histoires d'œufs et de poules, je me suis brouillé; J'aurais pas dû faire la t'œuf et me pocher, hier soir; c'est pas pour les femmelettes!(6) Je me sens à plat; je vais aller faire mouillette dans un bain, histoire de me tremper les mollets.

À vous les studios!

I am the eggman, wooooo, I am the eggman, woooooo, I am the walrus ! Goo goo goo joob!
http://fr.youtube.com/watch?v=cqOKvonLrH8

✂⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸⊸

(-1)Indice chez vous, si vous lisez à voix haute: reprenez votre respiration.
(0) Les deux, au fond, cessez de ricaner, ou vous sortez.
(1)Saviez-vous qu'on peut faire de la colle à partir de blanc d'œufs?
(2)Et des femmes, ne soyons pas sexistes; les femmes ont aussi, désormais, le droit d'être intelligentes et de vouloir faire sauter la planète.
(3)Célèbre branleur d'oursins du début du 21ème siècle.
(4)Qui c'est, 'cui-là?
(5)Vulgarisons tous gaiement! Ouais!
(6)Ou les hommelettes, ne soyons pas sexistes; les femmes ont aussi, désormais, le droit de baver. Tout se perd, décidément, tout se perd, mes aïeux.

(42) http://www.guardian.co.uk/science/2006/may/26/uknews